Envoyer à un ami

Droits de la Nature pour la Paix et le Développement, Conférence (...)

9ème Conférence Annuelle Internationale aux Nations Unies Voir présentation détaillée

Droits de la Nature pour la Paix et le Développement, Conférence (...)

9ème Conférence Annuelle Internationale aux Nations Unies Voir présentation détaillée

9th Annual International Conference on Rights of Nature for Peace and Sustainable Development - 7 to 9 December 2020, United Nations
Une Semaine de Rencontres de haut-Niveau, qui croisent les Sphères des Acteurs de la Société
Entre le FORUM DE PORTO-ALLEGRE et le FORUM DE DAVOS, la Plateforme de création et d'avancement de Projet au service de l'aboutissement de la Paix et des Objectifs du Développement Durable

Introduction

9ème Conférence Annuelle Internationale sur les Droits de la Nature pour la Paix et le Développement - du 7 au 9 décembre 2020 à l’ONU
Conférence organisée sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’Harmonie avec la Nature
JPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEG
(Other continental or worldwide interested networks, please contact us)

Merci de faire suivre aux personnes que vous connaissez dans ce domaine.

Ci-dessous l’Appel à Contribution (Call for Abstract).

Pour toute proposition de communication à intégrer au programme, merci d’utiliser le formulaire sur cette page.

Appel à Contribution 2020 :

Conférence Annuelle Internationale sur les Droits de la Nature
dans le cadre du 12ème FORUM DE GENEVE à l’ONU, du 7 au 11 Décembre, 2020
Organisation des Nations Unies, Genève, Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
Objectif Sciences International organise plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, ainsi que d’autres vacances à la montagne en suisse, ce sur de nombreuses thématiques (nature, faune & flore, drones, géologie, architecture, paléontologie...). Pour plus d’informations, suivez ce lien sur les séjours nature.

Le programme

FORMULAIRE D’INSCRIPTION
LISTE DES PRESENTATIONS
Lundi 7 décembre après-midi, mardi 8 décembre toute la journée, mercredi 9 décembre matin, 2020

de 09:00 à 18:00

Mardi soir, de 19:00 à 23:00 : Dîner de Networking des réseaux Droits de la Nature

ENTREE GRATUITE SUR INSCRIPTION (Badge d’Accès à l’Organisation des Nations Unies)

Simple Participation aux Frais (voir formulaire ci-dessous)
Les Présentations seront données en anglais et français. Les débats et les questions seront organisées en anglais et français. Merci d’utiliser le formulaire en bas de cette page pour vous inscrire, y compris si vous ne voulez qu’assistez comme auditeurs.
Menant à bien des Projets d’Education aux Sciences et de Sciences Citoyennes depuis 1992, et ayant créé les 1er séjours de Recherche Participative en 2004, l’ONG Objectif Sciences International a le Statut Consultatif Spécial auprès des Nations Unies. Active sur tous les continents, l’ONG organise tous les ans, depuis 2012, la Conférence Internationale Annuelle sur les Droits de la Nature aux Nations Unies à laquelle participent tous les Gouvernements actifs dans ce domaine, ou intéressés par les travaux. L’objectif de cette conférence organisée dans l’hémicycle des Nations Unies est de permettre aux acteurs et opérateurs de ce domaine d’échanger, de se rencontrer et de partager en direct, au niveau international le plus large.
Dialogues Interactifs de l’ONU et Droits de la Nature

Les experts qui sont sollicités tous les ans par le Bureau de l’ONU en charge de l’initiative Harmony with Nature, échangent déjà aux niveaux national et continental (Europe, Amérique du Nord...) selon divers groupes de thématiques. Cette Conférence organisée en Décembre permet de travailler sur les résultats des Dialogues Interactifs de Haut Niveaux ayant eu lieu, et de préparer la matière à penser en vue des prochains Dialogues Interactifs. Celles et ceux qui désirent échanger et partager leurs idées, pratiques et solutions, au niveau mondial, se réunissent en fin d’année à la Conférence Annuelle Internationale organisée à l’ONU.

Protection de la Nature / Personnalité Juridique de la Nature / Êtres Vivants / Développement Durable

Les nombreux organismes publics ou associatifs, et citoyen-ne-s, qui sont actifs dans le domaine des Droits de la Nature, se sont fédérés et organisés, au niveau mondial. Les grands acteurs mondiaux, les fédérations, et les acteurs spécifiques, s’organisent actuellement au niveau international et sont appelés à se rencontrer tous les ans en fin d’année, à la Conférence Internationale sur les Droits de la Nature, à l’ONU, à Genève.

Cet espace annuel de mise en commun permet aux acteurs du domaine de mettre en commun pratiques, enjeux, solutions, idées, besoins.

Votre Ressource Annuelle d’Echanges

Suite aux réunions nationales qui ont lieu localement dans chaque pays, cette Conférence Internationale à l’ONU permet aux acteurs de se mettre en concertation, ou de s’informer mutuellement, des progrès et des actions qu’ils mènent durant l’année, ou qu’ils ont en projet.

Les acteurs présents à cette Conférence sont :

  • Acteurs locaux et régionaux des différents pays
  • Acteurs thématiques, par disciplines
  • Fédérations régionales ou nationales
  • Fédérations thématiques, par disciplines
  • Grandes Institutions des Droits de la Nature
  • Associations de défenses et de protection de la Nature
  • Ministères gouvernementaux (Environnement, Education, Recherche, Développement Durable…) et associations internationales de Ministères
  • Journalistes spécialisés (juridique, sciences, environnement, éducation, développement durable…)
  • Organismes de l’ONU (UNDP, UNEP…)

Les sujets qui sont à l’ordre du jour de cette année sont les axes du Programme de l’ONU pour l’Harmonie avec la Nature :

  • Pour une Justice non anthropologique, et centrée sur la Terre
  • Pour une Economie écologique
  • Education pour un comportement naturellement respectueux de la Nature
  • Sciences et Recherche intégrées et transversales (Holistic Science)
  • Sciences Humaines pour les Droits de la Nature
  • Philosophie et Ethique
  • Arts, Media, Design et Architecture
  • La Théologie et la Spiritualité face aux Droits de la Nature
FORMULAIRE D’INSCRIPTION
LISTE DES PRESENTATIONS

Programme Détaillé

Les échanges entre les parties prenantes de cette réunion auront lieu à la fois sous la forme de pitchs très dynamique suivi de sous-groupes au sein desquels vous pourrez participer, et à la fois sous forme de Table-Ronde entre les intervenants, et bien entendu de débats avec l’audience de l’Assemblée.

Organisateur : ONG Objectif Sciences International, Genève
Co-Présidents de Séance :

Voici le Programme des 5 jours du FORUM DE GENEVE de Décembre 2020, dans lequel sont décrit les journées dédiées à la Conférence sur les Droits de la Nature pour la Paix et les Objectifs du Développement Durable.

Clic on pdf —> {JPEG}
Programme of GENEVA FORUM 2020 (Public side)
Lundi matin : Badges ONU, Rendez-Vous et premières Rencontres
Mercredi 12h00 - 14h00 : Marche pour la Nature, à la Place des Nations (départ au plus tard à 12h40 des salles de Conférence, Photo de Groupe à 13h00 à la Place des Nations)
Lundi après-midi : Faire de la Nature le Centre de Priorité des Humains - Networking et Rendez-vous Individuels de Travail (One-on-One Meeting) Conférence en parallèle, comment concrétiser vos actions sur le long-terme grâce au format du Tourisme Responsable (voir Programme de la semaine)
Mardi matin : Stratégies de Défense des Droits de la Nature - Table-Ronde, Panel de présentations et débats juridiques et épistémologiques
Mardi après-midi : Mettre les Humains au Service de la Nature - Atelier de travail, Panel, Sous-Groupes et Restitutions de travail
Mardi soir : Repas de Networking Annuel des Réseaux des Droits de la Nature
Mercredi matin : Rencontre annuelle des acteurs du réseau - Continuation des sous-groupes de travail pour les membres de la communauté des Droits de la Nature qui le désirent, salles mises à disposition Conférence en parallèle, comment financer vos projets (voir Programme de la semaine)
Mercredi après-midi : Conférence permettant de trouver des formats de concrétisation de vos actions sur le long terme grâce aux Sciences Participatives (voir Programme de la semaine)

Session d’Ouverture Officielle - Mardi 8 Décembre 09h00

Session organisée en partenariat avec Rights of Mother Earth, le Bureau Harmony With Nature de l’ONU et Objectif Sciences International.

  • Points Clés
  • Remarques sur la Situation en Cours
  • Remarques de la part des Représentations Gouvernementales représentées

Présentations en cours de proposition pour 2020


PROPOSER UNE PRESENTATION


Présentations ayant eu lieu 2019

Présentations Validées

Official shedule Be aware it exists sessions morning and afternoon
Tuesday 10 Dec Morning - Room VII, Building A Starting at 09:30 am, please be at Pregny Gate of United Nations since 08:00 am
08:30 am - Hosting in the Room
08:50 - Official hosting
09:00 - Introducting key-notes, by Mr Colin ROBERTSON
09:10 am - 6m40sec - Rights of Nature Education : Training the Next Generation of Environmental Professionals REMOTE PRESENTATION
Earth Law Center and partners are working to educate the next generation of environmental professionals on the growing movement to establish legal rights for nature. This work cumulated in a contract with a leading publishing company to publish a law school textbook on the rights of nature and related topics, tentatively titled "Earth Law : A Practitioner’s Guide." The textbook will be taught in a handful of law schools next year, and, so we hope, the majority of law schools and other higher education programs many years down the road. This presentation will speak about how to build a legal movement beginning with students, learning from past legal movements that blossomed through education and student groups.
Mr Grant WILSON , United States, Earth Law Center, https://www.earthlawcenter.org
09:20 am - 6m40sec - L’Approche de Précaution dans les Droits de la Nature : Une DiscussionORAL PRESENTATION
Pour qu’un droit soit reconnu dans le système juridique, il doit avoir accès à une procédure judiciaire. Toute revendication de Droits de la Nature ne peut aboutir que si elle comporte quatre éléments : la qualité pour agir, les droits substantiels, la qualité à être titulaire de ces droits et la mise en œuvre de ces droits.Les procédures judiciaires sont assujetties au respect des exigences procédurales (conditions de recevabilité du recours) telles que la qualité pour agir, le préjudice ou l’intérêt et l’existence d’un droit. La première partie du processus judiciaire est connue sous le nom de droit d’ester en justice, c’est-à-dire le droit d’avoir accès au tribunal. Pour prouver qu’une personne a qualité pour agir, la partie qui demande l’accès au tribunal doit notamment démontrer qu’elle est lésée ou est susceptible de l’être, si le tribunal n’intervient pas. Une fois qu’un tribunal a reconnu la recevabilité de l’action en justice du demandeur, l’étape suivante consiste à passer de l’étape de la procédure au droit matériel / substantiel.
Le demandeur qui sollicite l’intervention d’un tribunal doit alors prouver qu’il existe une loi ou des droits substantiels pour réparer un préjudice particulier. Une fois que la loi ou les droits ont été identifiés, le lien entre le demandeur et les droits invoqués par le demandeur doit être établi. Lorsque le tribunal a déterminé que le demandeur est bien titulaire de ces droits substantiels spécifiques ou dérivés, le tribunal doit alors identifier un processus pour faire respecter ces droits et permettre la réparation du préjudice subi.
L’approche de précaution existe dans de nombreux traités et conventions internationaux, dans le droit européen et dans certaines législations nationales, soit par des dispositions législatives, soit par la jurisprudence. Cette approche semble être un processus pratique solide pour préserver et protéger la Nature. Pour parvenir à une meilleure protection de la nature à laquelle il est fait référence ici au lieu d’une simple réglementation ou conservation - une approche qui a échoué - nous devons adopter une approche ou un processus de précaution. Toutefois, l’approche de précaution ne devrait pas recourir à des mesures effectives (« cost-effective measures ») pour atteindre ses objectifs.
Nous discuterons de la nécessité d’utiliser l’approche de précaution, sans les mesures effectives (« mesures d’efficacité économique »), pour promouvoir les Droits de la Nature.
Ms Marion CHOFFEL, president of the I.U.P.P.N, Mr Sudhir CHOPRA, founding member of I.U.P.P.N, I.U.P.P.N., France
09:30 am - 6m40sec - Droits privés de la NatureORAL PRESENTATION
Les anciens codes civils ont fait une distinction entre le droit des personnes et le droit des choses. Cependant, cette distinction est sous pression grâce à un mouvement émergeant intitulé « rights of nature » (droits de la nature) ou « earth jurisprudence » (jurisprudence de la terre). Partout dans le monde, les entités naturelles qui depuis longtemps étaient regardées comme des choses les animaux, mais aussi les rivières, par exemple, et les montagnes, les forêts, même la Terre Mère elle-même – sont reconnues comme personnes devant la loi. Cela veut dire qu’elles sont titulaires de droits et qu’elles obtiennent la possibilité de défendre leurs intérêts intrinsèques devant les tribunaux.
Le nombre de travaux juridiques et théoriques sur ce sujet augmente, mais pas encore dans le domaine du droit privé (Européen). En même temps, ce sont souvent les codes civils qui stipulent quelles entités ont la personnalité juridique. De plus, il est probable que les droits de la nature puissent avoir de grands effets sur les droits patrimoniaux de parties privées telles que les entreprises. Lorsque la nature obtient des droits, elle les invoquerait probablement contre les personnes juridiques tant publiques que privées, tout en utilisant des stratégies similaires à celles adoptées par ces parties plus traditionnelles. Ainsi, la jurisprudence de la terre non seulement influence les relations juridiques privées, mais elle peut aussi profiter des idées et notions du droit privé.
Cette présentation a pour but de conceptualiser les dimensions du droit privé des droits de la nature. Ainsi elle ne pose pas nécessairement la question de savoir, si on devrait reconnaître les animaux où les entités naturelles comme personnes juridiques, mais plutôt prend leur personnalité comme point de départ pour une réflexion. Simultanément, ses rapports avec les aspects pratiques d’une telle personnalité pourraient être d’une grande importance pour ceux qui envisagent de constituer plus de personnalités juridiques pour les entités naturelles. Comme principe d’organisation, cette présentation utilise la structure d’un code civile, ainsi délivrant une image hypothétique d’un code civile pour la nature.
Ms Laura BURGERS, PhD Candidate, CSECL, University of Amsterdam, Netherlands, https://www.uva.nl/profiel/b/u/l.e.burgers/l.e.burgers.html
09:40 am - 6m40sec - Proposal for roadmap to implementation of a Universal Declaration of the Rights of Nature ORAL PRESENTATION
The ecological crisis can be seen as the consequences a fundamental imbalance between humans and the living systems upon which we depend. To achieve the transformation of society which is increasingly called for (IPBES 2019, Sachs et al 2019) it is time to reconciliate our relationship with the natural world. A Declaration for the Rights of Nature would balance human needs and interests with the needs and interests of other living beings. Without such a balance, it is very doubtful if the Sustainable Development Goals, which the world has agreed upon, can be achieved. The Declaration of the Rights of Mother Earth was drafted in Cochabamba, Bolivia in 2010. It has since been presented in the General Assembly of the UN and gathered momentum all around the world, recently within the World Council of Churches.
What if the time is now ? The year 2020 is for biodiversity what 2015 was for climate change, with a World Conservation Congress within IUCN in Marseille and a COP15 within the Convention for Biodiversity in Beijing, where a post2020 Global Biodiversity agenda will be adopted. Can a process for implementation of a Universal Declaration of the Rights of Nature in 2030 begin next year ?
Ms Pella THIEL ,Rights of Nature Sweden , Sweden,http://www.naturensrattigheter.se/in-english/ , www.stopecocide.earth
09:50 am - 6m40sec - Droits de la Nature : Point de Vue d’un Glacier ORAL PRESENTATION
Que signifient les Droits de la Nature dans la pratique ? En général on regarde la Nature en tant qu’ observateur externe, mais supposons que vous preniez un moment pour réfléchir à la Nature d’un point de vue interne, et que vous imaginiez être cette entité particulière ? Dans ce contexte, quelle vision et quel ressenti avez-vous si vous êtes un poisson, un oiseau, un animal, un algue ou une bactérie ? Et si vous êtes une entité composite telle qu’une montagne ou un fleuve ou un océan ? Est-ce que vous existez ? Est-ce que vous avez des sentiments ? Est-ce que vous voyez ou entendez ? Est-ce que vous imaginez ou comprenez ? Est-ce que vous êtes capable d’agir ou de vous déplacer ? Est-ce que vous avez des sentiments envers les autres ? Est-ce que vous avez des besoins ou des intérêts ? Est-ce que vous êtes capable de vous protéger ou de vous défendre ? Quelles sont vos relations avec d’autres êtres, en particulier avec des humains ? Comment est-ce que vous pouvez intervenir dans leur monde de machines ? Est-ce qu’on peut considérer que vous avez une personnalité ? Est-ce qu’on peut considérer que ceci confère aussi une personnalité juridique ?
Dans le monde humain on se défend à travers l’action juridique : des lois, des procédures en justice, des remèdes juridiques. Vous avez de l’argent. Vous payez des gens pour vous représenter, pour promouvoir et défendre vos intérêts. Ils travaillent à mettre en place des lois pour que vous puissiez en bénéficier. Ils interprètent et traduisent à partir de votre langue vers les langages de droit. Cependant, afin de pouvoir participer vous devez exister en droit comme sujet, personne, acteur, avec le droit d’être entendu, et le droit de poursuivre en justice… et d’être poursuivi. Vous êtes dès lors une personne juridique. Vous existez. Vous avez des droits. Vous pouvez vous défendre et demander réparation.
Tout en tenant compte de ces préoccupations, une brève présentation est proposée dans laquelle on imagine le point de vue interne d’un glacier, et des questions proposées en ce qui concerne les droits du glacier. Situé dans les Alpes françaises (dans le massif des Écrins) sur l’épaule en haute altitude du sommet de La Meije, le Glacier de la Girose offre une vue sur le monde qui l’entoure. Chaque année on creuse une grotte dans le glacier et une visite de cette grotte stimule des réflexions sur ce que signifie être un glacier pendant une période de réchauffement climatique causée par l’action humaine. Comment est-ce que le glacier pourrait se défendre en droit contre une mort programmée ? Est-ce que la situation serait différente si le glacier avait des droits reconnus par la loi ? Est-ce que la situation serait différente si le glacier était reconnu comme personne juridique ?
Mr Colin ROBERTSON, Luxembourg
09:50 am - 6m40sec - The Mirador Mine - Amazonian Ecocide REMOTE ORAL PRESENTATION
Nous étudions le potentiel de la plus grande catastrophe écologique et humaine du monde - l’écocide de l’Amazonie.
La mine Mirador est la première méga mine à ciel ouvert de l’Équateur qui extrait du cuivre, de l’or, de l’argent et du molybdène des montagnes de la Cordillère du Condor au sud-est de l’Équateur. C’est l’une des régions les plus riches en biodiversité de notre planète.
Une menace inacceptable pèse sur l’ensemble de l’écosystème amazonien en raison des deux digues à stériles de la mine Mirador, toutes deux susceptibles de s’effondrer en raison de l’activité sismique, de l’effondrement des fondations, de l’érosion intérieure et du débordement. Ces barrages vont s’effondrer. Ce n’est qu’une question de temps.
Les propriétaires de la mine, ECSA, sont un consortium chinois comprenant les chemins de fer nationaux chinois et Tongling Construction.
Le plus petit des deux barrages s’appelle le barrage Quimi. Il aura 63 mètres de haut et il est construit selon un angle connu en termes d’ingénierie, comme critique, c’est-à-dire au bord de l’effondrement.
Ces barrages sont censés durer à perpétuité. Un angle créé de 1 mètre horizontalement à 1 mètre verticalement est considéré comme critique - en danger d’effondrement. Le barrage de Quimi est en cours de construction selon ces critères.
Le plus grand de ces deux barrages est le barrage Tundayme. Ce barrage aura une hauteur de 260 mètres. Il s’agira de la plus haute digue à résidus miniers au monde. Il est construit selon un angle créé par 1,5 mètre horizontal à 1 mètre vertical. La pratique "normale" pour une digue à stériles est de 2 mètres horizontalement à 1 mètre verticalement pour donner plus d’épaisseur et de support aux stériles.
Ces barrages sont construits selon une méthode " en amont " déclarée illégale au Brésil après deux catastrophes majeures, Fundao en 2015 et Brunhadino au début de cette année.
Dans la construction en amont, le mur extérieur du barrage est composé de terre et de pierre. On obtient plus de hauteur au besoin en déposant des couches successives sur les résidus toxiques à l’intérieur du barrage.
Les montagnes de la Cordillère du Condor sont sismiquement actives, le terrain est susceptible de glisser et les montagnes connaissent de fortes pluies. Les critères d’ingénierie indiquent un effondrement inévitable. Il ne s’agit pas de savoir "si". Il s’agit de savoir "quand" ?
Nous devons examiner le pire scénario dans lequel 390 millions de mètres cubes de déchets toxiques seront rejetés par le barrage de Tundayme.
La catastrophe de Brumadindo, en 2019, a tué 300 personnes et libéré 12 millions de mètres cubes de résidus.
La rupture de la digue à stériles de Fundao (la plus grande rupture de la digue à stériles jamais survenue dans l’histoire de l’exploitation minière) a libéré 34 millions de tonnes qui ont parcouru 670 km sur les voies navigables intérieures et se sont écoulées dans l’océan Atlantique.
Nous assistons au scénario inimaginable d’un raz-de-marée de destruction qui explose à partir d’un barrage de 260 mètres de haut, dévalant la rivière Quimi jusqu’à la rivière Zamorra, parcourant toute la longueur de la rivière Santiago dans une sorte de super-tasunami, détruisant un barrage de retenue des eaux en construction, puis dans la rivière Maranon et la rivière Amazon.
La première vague parcourra 1626 kilomètres. (les équations empiriques sont tirées de Larrauri et Lall, "TAILINGS DAM FAILURES", 2018). Je vais devoir vous demander de relire ce chiffre. Mille six cent vingt-six kilomètres. C’est plus loin que New York à St. Louis, Missouri.
Il s’agit de la première poussée de la force gravitationnelle. Si l’on tient compte du mélange de résidus avec la rivière Quimi, la rivière Zamora et l’effondrement du barrage de rétention d’eau sur la rivière Santiago, on peut estimer qu’un déversement de 390 millions de mètres cubes parcourrait 6 700 kilomètres, soit plus que la longueur du fleuve Amazone.
Ces barrages vont inévitablement s’effondrer. La mine est en exploitation et produit 10 000 tonnes de déchets toxiques par jour. En janvier 2021, d’autres résidus seront produits, ce qui portera la production à 60 000 tonnes de résidus toxiques par jour.
La première étape pour mettre fin à cette catastrophe imminente est d’obtenir une injonction pour arrêter la production à la mine jusqu’à ce que des experts indépendants aient déclaré que les barrages sont construits selon des normes de sécurité qui reflètent le danger extrême que l’effondrement inévitable actuel pose à l’humanité et à l’environnement.
Mr David Frederick DENE, UN Harmony with Nature - expert - Earth Jurisprudence, United Kingdom
Tuesday 10 Dec Afternoon - Room VII, Building A Starting at 02:00 pm
01:30 pm - Hosting in the Room
01:50 pm - Official hosting
02:00 - Introducting key-notes, by Mr Thomas EGLI
02:10 pm - 6m40sec - Cultivation of food crops for the soil erosion prevention, the food Management in agricultural for environmentORAL PRESENTATION
The soil erosion by water and wind has active at present. The loss of topsoil, the organic matter and mineral overs of soil has downwards, both biological and physical-chemical decreased.
The fertile of topsoil has floating by the rain and flood, because there is without plant, tree, weeds or grass-covered, which has absorbed the rainwater. It’s will be borne took clay mud. Sediment into water sources, resulting in a shallow. The water cannot be used in consumer products. There is sloping areas have increasing.
By the way, the treatment to retention and recover the soil erosion in slope area have been performed in several methods. One of the methods is to plant a ground cover by step ladder to prevent the soil erosion for sloping areas.
Mr. Pathawit CHONGSERMSIRISAKUL, Dr Siripen IAMURAI, Thailand, Panyapiwat Institution of Management,Thailand, https://www.pim.ac.th
02:20 pm - 6m40sec - Cultivating Nature’s Right to Exist as a dynamic, Living-WholeORAL PRESENTATION
This paper approaches the question of how we cultivate an attitude of attentive listening to a nature as a dynamic, living-whole. It begins by outlining a poem written by Vergil, The Georgics, which teaches Roman society to farm for the equal benefit of its members to cultivate equitable, resilient communities, joined in common labour. I will first introduce how Vergil uses the rhythms, rhymes and figurative language of poetry to teach the listening anticipation necessary for people to nurture the complex emergence and flourishing of life that is paced by multiple natural rhythms. Thereafter, I will offer several examples of how this embodied, listening attention is vital in the present-day bioremediation of watersheds, citing two projects, based in Senegal and Nepal, in which the International Rainwater Harvesting Association is currently engaged. The main contention of this paper is that Nature’s principal right involves being listened to, so biodiversity can flourish.
Ms Rachel NISBET, Marc SYLVESTRE, Switzerland, International Rainwater Harvesting Alliance, https://www.irha-h2o.org
02:30 pm - 6m40sec - Droits de la Mère Tèrre ORAL PRESENTATION
We are working on a global signatre campaign, asking the UN to adopt a Universal Declarataion of Rights of Mother Earth to complement the Human Rights Declaration. By doing so the UN would acknowledge Mother Earth and Nature as a living entity, which is the source of all life, rather than being treated as a resource for the economy. As a first step Nature needs to be included in all Natinal legal systems as a rights bearing entity with legal standing in court. You can find the peition here : www.RightsofMotherEarth.com. Please sign it and share it. We will also invite you to join our 2nd rassemblement on the Place des Nations on Wednesday 11 December at 12:30 - 13:00, to remember the 71st anniversary of the Human Rights Declaration. Our gathering is called #EarthToo. Please join us and sign the petition. Thank you
Mrs Doris RAGETTLI, Rights of Mother Earth , Switzerland ,www.RightsofMotherEarth.com
02:40 pm - 6m40sec - Projet Ambassadeurs de la Nature - La découverte de la vie en harmonie avec la NatureORAL PRESENTATION
Le projet que nous avons l’intention de présenter couvre diverses disciplines qui établissent les conversations nécessaires pour démontrer l’interdépendance de tous ceux qui vivent sur la planète et la constituent ainsi dans son universalité.
Cette présentation a pour but de démontrer les conclusions d’un projet d’éducation écologique dans lequel le développement intégral des relations entre tous les membres de la Nature, en toute harmonie, est prioritaire. Le projet a pour objectif de restaurer la perception naturelle de la vie en harmonie avec la nature dans le cadre d’études pluridisciplinaires et interdisciplinaires sur la vie sur Terre.
En tant qu’objectifs spécifiques du projet, mis en œuvre au profit de jeunes étudiants âgés de 12 à 16 ans, nous visons à introduire le concept du principe philosophique de la vie en harmonie avec la nature dans l’éducation formelle : collaborer aux discussions tenues aux Nations Unies sur la reconnaissance des droits de l’homme. Les droits de la nature ; tendre la main aux participants plus près de l’environnement naturel ; Découvrez la différence entre l’observation et l’engagement avec la nature et collaborez pour l’adoption d’une nouvelle perspective dans la relation avec la communauté.
La plus grande expression de cette nouvelle forme de relation est au sein de la plus petite communauté, comme les écoles, qui offrent à l’éducation de base la transformation de la société et donc de l’État.
À cette fin, des activités artistiques et des ateliers ont été programmés comme activités qui seront proposées aux jeunes choisis par le projet. La colonne vertébrale des activités pratiques reposait sur trois principes directeurs : (1) le lien entre l’être humain et la nature (2) la conscience de l’espace naturel avec son environnement, son importance et notre responsabilité en matière de soins (3) le pouvoir créateur (et transformateur) de l’espace naturel. Par le biais d’ateliers progressifs et concaténés, nous cherchons à aborder clairement des questions absolument vitales concernant la relation avec la Nature. Nous n’enseignerons pas l’art, nous enseignerons par des pratiques de reconexion artistique et mentale avec la Nature, afin que les réflexions transcendent l’enregistrement rationnel. et entrez dans le champ sensoriel, ludique et, si possible, dans la sphère du sacré.
Cette proposition s’inspire de la théorie des systèmes autopoïétiques, qui gravite autour du droit, de la physique quantique, de la théologie, de la philosophie du langage, de la métaphysique et de l’art, dans la recherche d’un élément permettant à chacun d’être original et commun de justifier contribuer à un changement de paradigme dans le droit et la société, abandonnant la perspective anthropocentrique au profit de la biopolitique polycentrique affirmative pour une vie en harmonie avec la Nature.
Les ambassadeurs du projet Nature ont pour objectif de se conformer à ces principes et aux recommandations du rapport de la plate-forme Harmony with Nature, publié lors de la résolution 71/266 de l’Assemblée générale des Nations Unies, qui revisite et renforce le lien que chaque être humain entretient avec la nature.
Nous avons également l’intention de démontrer que, pour l’exécution de projets de ce type, il est essentiel de promulguer des politiques publiques pertinentes qui encouragent et encouragent l’exécution de ce type de projets et d’activités dans les villages et les villes, qui pourraient constituer un environnement durable, sain et viable, en harmonie avec La nature.
Ms Vanessa HASSON, MAPAS, Brazil, www.mapas.org.br
02:50 pm - 6m40sec - Towards achieving Existential and Functional Hq ORAL PRESENTATION
In this presentation, inter alia,it is my endeavor to show that both the two contemporary approaches of the relationship between the Man and the Nature namely "anthropogenic" and "non-anthropogenic" approaches are erroneous in as much as both are based on dualism ie. that the Man and the Nature are different ; they, however, in that the former gives the Man superiority over Nature while the latter gives Nature superiority over the Man. Both are wrong if one were to take into account the Rig Vedic Philosophy dating back to 5000 BCE , or even more, which hold that the Man and the Nature are One and the Same ; one is only a microcosm of the latter. Both are made up of the same constituents and also function in the same fashion. The presentation therefore deals with, amongst others, the following three aspects :
firstly, to realize and accept ‘Oneness’ between the Man and the Nature ;
secondly, and more importantly, to realize and accept that only harmony ‘within’ us can pave way for harmony with the Nature and, therefore, to gear up to achieve harmony within us and then to achieve Existential and Functional Harmony with the Nature ;
and lastly, but most significantly, to exhort us to apply all correctives- whether social and/or societal, national and/or international, whether punitive and/or coercive by sanction of law- uninhibitedly and unhesitatingly, even if harsh and tough, towards this end. And, accordingly, causing Pollution and Environmental Degradation be declared the most heinous “Crime against Humanity” and its Violators be punished firmly and sternly, both in the municipal law and International.
Mr Manoj GOEL, IUPP (International Union for protection and preservation) , India , http://www.uipp.org
03:00 pm - 6m40sec - Droits du Lac Vättern ORAL PRESENTATION
Droits de la nature La Suède travaille actuellement avec les communautés locales autour du deuxième plus grand lac de Suède, le lac Vättern (le sixième plus grand lac d’Europe), afin d’explorer comment un changement de culture pourrait ressembler lorsqu’un écosystème est un sujet de droit. Notre travail consiste à établir des liens et à mettre en réseau les acteurs locaux, à leur proposer des ateliers et des conférences sur le thème des droits de la nature et sur la manière de les mettre en relation avec le lac Vättern. Nous basons notre travail sur la Charte des droits du lac Vättern et nous travaillons à la création d’une coalition de différents acteurs s’unissant derrière elle. La Charte des droits du lac Vättern était une coopération entre le réseau Swedish Earth Right Lawyers et le Community Environmental Legal Defence Fund. Il a ensuite été utilisé comme base d’un tribunal lors de la Conférence sur les droits de la Terre à Sigtuna, en Suède, organisée conjointement avec l’Alliance mondiale pour les droits de la nature.
Ms Arci PASANEN ,Rights of Nature Sweden ,Sweden, www.naturensrattigheter.se
03:10 pm - 6m40sec - SDG 16 "Access to justice " : the Programme "Harmony with Nature", Rights of Seeds and Rights of Peasants ORAL PRESENTATION
En se penchant sur la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, l’on pourrait croire que les paysans ne sont pas des êtres humains tant leurs droits ont été bafoués. Ils sont misérables, méprisés, anéantis. Leur bien-être est intimement lié à celui du sol et à celui des semences. Or les paysans sont privés des semences qu’ils développent depuis 12.000 ans : ces semences ont en majorité (75%) disparu et sont souvent bannies par la loi. Les paysans sont aussi souvent privés de leur terre. Ils ne peuvent plus vivre en harmonie avec la Nature.
La majorité des gens ignorent l’existence du Programme “Harmony with Nature” des Nations Unies, qui avance à grands pas pour réinventer les mots et trouver un nouveau Droit pour que les êtres humains vivent en harmonie avec la Nature.
Droit des paysans, Droit des semences, Droits de la Nature et "Harmony with Nature" sont intimement liés. En quoi ces thèmes sont-ils pertinents par rapport à l’ODD n° 16, sur l’accès à la justice ?
Il y a beaucoup à faire pour les paysans selon l’ODD n° 16 :
Cible n°1 : Réduire nettement, partout dans le monde, toutes les formes de violence et les taux de mortalité qui y sont associés.
On pense rarement aux violences alimentaires, pourtant omniprésentes et ravageuses :
contamination alimentaire dans les pays riches (Voir le Rapport pour le Parlement européen, DEMENEIX et SLAMA, 2019)
insuffisance alimentaire dans les pays pauvres dont les causes et conséquences sont multiples.
Les enfants sont les premières victimes des violences alimentaires (cible n° 2).
Les paysans sont trop souvent injustement privés de leurs semences et des bénéfices qu’ils devraient en tirer ; ils sont privés de leurs terres (spoliation, pollutions), et l’on ignore en général l’avis des populations paysannes lors de prises de décisions. On fait violence à ceux qui protestent pour faire valoir les droits des paysans, violences allant parfois jusqu’au meurtre (non respect des cibles 3 à 7).
Le Rapport du Secrétaire général des Nations Unies de 2019 sur le Programme "Harmony with Nature" conclut :
129. La jurisprudence de la Terre, qui s’est développée au cours de la dernière décennie, peut être considérée comme le mouvement juridique du XXIe siècle ayant connu la croissance la plus rapide. La conséquence la plus importante de la reconnaissance de l’interdépendance qui existe entre l’être humain et le reste du monde a sans doute été de faire du monde non humain un sujet juridique. […]
Cette présentation revisite la question de l’agriculture sous un jour nouveau, dans le contexte des Droits de la Nature et des Droits humains, faisant référence à la récente Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et s’appuyant sur deux projets antérieurs, dont le second, sur le Droit des semences, est un cas d’espèce du premier, sur les Droits de la Nature.
Mr. Michèle PERRIN-TAILLAT, France
03:20 pm - 6m40sec -Indigenous Natural Sites in Sub-Saharan Africa as Juristic Persons : Implications for the Preservation of NatureORAL PRESENTATION
Responses to environmental problems in Sub-Saharan Africa are encouraging and commendable. However, the state of the environment continues to deteriorate and the environmental challenges are escalating. The upshot of this is a sub-continent on the brink of ecological disaster. A deepening environmental crisis brings to the fore the perennial existential question of how we should live. This question requires deeper exploration into what contemporary society values, including the origins of such values and what (new) values we might wish to promote. It is in this context that this paper will explore the potentials of promoting the personhood of Nature in the subcontinent through African beliefs that promote deep ecology and its promotion of the preservation of Nature. The legal regime of juristic personhood may be an effective tactic for safeguarding enspirited sacred natural sites, because it conceptually resonates with the animistic world-view and relational ontologies of many Indigenous peoples – ontologies that combine a holistic approach to nature with a deep respect for it. Further study (and litigation) is required for such an approach to become widely recognised, but it could become an effective tool for conservation of nature within community-conserved areas and protected areas. It is against this background that this paper will examine recent legal cases elsewhere as a pretext for granting juristic personhood to enspirited sacred natural sites in Sub-saharan Africa. This paper will further recommend how various advocacy groups (local, regional and international) can be raised to help indigenous peoples in Sub-Saharan Africa secure their natural sites to ensure that they are preserved to the end of contributing to sustainable development on the sub-continent.

Ms Ngozi UNUIGBE, Nigeria, University of Benin, https://uniben.edu
03:30 pm - 6m40sec -Rencontres de l’Excellence : un programme d’OSIORAL PRESENTATION
The Meetings of Excellence program has been in place since 2009. This year saw the organization of 2 summer camps ; one in the Pyrenees (Ariège) in France and the other in London, in English. The two themes were of course different ; the Bear, its ecosystem in the Pyrenees and in London megacities and ecosystems of course both topic in the context of the Rights of Nature. The experience demonstrated that the average 16-year-old youth participants now understand in minutes the principles of Nature Rights that were unknown to this generation 5 years ago. The study of the ecosystems appears to be an excellent way of giving tools to this generation marching to change the climate but which is rather deprived of concepts of understanding of phenomena of this type. Of course , interviews of our partners and experts and understanding of the divergent positions on the presence of the bear in the Pyrenees and micro-sidewalk of London were realized.
Mrs Michèle EGLI-WACHS, Objectif Sciences International , France, http://www.rencontres-excellence
03:40 pm - 6m40sec - les DAUPHINS de RANGIROA Présentation / Evolution ORAL PRESENTATION
Groupe d’étude des Dauphins de Rangiroa / Archipel des Tuamotu / Polynésie Française
retours d’expériences et informations sur l’évolution du projet et de la situation sur place.
Axes de développement possibles par rapport à la notion de tourisme durable.
Mrs Estelle GAUDIN, SAUVEGRAIN Denis, France, https://www.facebook.com/groups/gemm.dauphinsderangiroa
POSTERS
La dénudation des arbresPOSTER PRESENTATION
Rapidement, la nature a pris une dimension essentielle, devenant un enjeu de pouvoir. Sensibilisées à l’importance des forêts et de l’arbre.
Mr Dario MARCELLUS, Tribunal de Première Instance, haiti, http://mjsp.gouv.ht

Autres présentations potentielles

03:10 pm - 6m40sec - Pour des semences collectives : les approches participatives ORAL PRESENTATION
Si la nourriture de demain n’est pas complètement déconnectée de l’agriculture, notre pain, nos pâtes, nos tomates, concombres et autres salades continueront à être issues de semences. Mais lesquelles semences brevetées, semences certifiées, semences de ferme, semences paysannes, semences participatives ? Les enjeux autour des semences, premiers maillons de la chaîne alimentaire, sont beaucoup trop importants pour être laissés à une poignée de multinationales. C’est donc chaque citoyen qui est appelé à se mobiliser dans des approches participatives pour non seulement réfléchir mais agir dans le secteur des semences, dans leur culture écologiquement durable, dans la transformation artisanale économiquement viable et la diffusion locale d’aliments sains, loyaux et chargés de sens.
Ms Dominique DESCLAUX, INRA , France, http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole

Proposer l’abstract de votre Présentation

Utilisez le formulaire ci-dessous


Formulaire d’Inscription à l’événement

JPEGJPEGJPEG

ACCESS GRATUIT AVEC PARTICIPATION AUX FRAIS (REPAS DE NETWORKING etc) – UNIQUEMENT AVEC LE BADGE D’ACCESS – INSCRIPTION NECESSAIRE AUSSI TÔT QUE POSSIBLE POUR QUESTION D’ADMINISTRATION : MERCI DE NE PAS ATTENDRE POUR VOUS INSCRIRE

FILL THIS FORM BELLOW TO RECEIVE :
ALL INFORMATION ABOUT THE EVENT (to attend physically or contribute remotely)
THE PROCEDURE FOR YOUR ACCESS PASS TO UNITED NATIONS (to attend physically)
If you want to give a presentation, fill this form to receive all specifications

After validating this form, consult your spam folder !

if you use a same e-mail for 2 or more people, nobody of you will receive access pass, as each e-mail is dedicated to one access pass

Confirm your email address please : Please pay special attention to ensuring your email address is correct. Otherwise you will not be able to confirm your registration later.

We may need to send you texts when deemed necessary. Please indicate the country code as well (only figures and spaces, no comma, dash, brackets or other special characters)

To send the title and the abstract of your presentation, please follow the instruction that will be shown on the results page after you will validate this subscription form.

After validating this form, please follow the instruction that will be shown on the coming page, and click on the link to request an invitation letter.

If you want to receive more information, please tick the Networking Diner that intereest you. You may subscribe later. One or more answers possible.

Please click on the button "SUBMIT" only ONE TIME and allow the server some time in order to register your answers.

Please keep in your documents the information that will be shown on the results page after clicking the button "SUBMIT".

Be aware that if the results page doesn’t appear in 10 seconds, one of the question of the form is requiring a correction or an answer.

Témoignages

Par Joelle Nkosi

j'ai piloté un processus au niveau national sur l'élaboration des mesures d'application de la loi sur la conservation de la nature en RDC, je serai heureuse de partager l'expérience de la RDC sur la protection de la nature. Et également dans la lutte contre la criminalité faunique.

Par Kanthie De Silva

I carry out the Presidency Of Stilana Italy Business Council since 2004 .... 2019 Srilanka has been awarded the best Tourist destination in the world.. therefore I'll be glad to present this destination with honor by protecting its environmental issues.. I have participated and coordinated with you on the Srilanka WEDEF with yout Noble Organization in 2016


Déposer un témoignage

FAQ

Posez une question

Quel type d’acteur peut participer à la conférence ?

Le FORUM DE GENEVE est une réunion annuelle de la communauté concernée par les droits de la nature. Les différents acteurs, nationaux, régionaux et internationaux des différents pays et des différentes disciplines associées à ce thème seront ici afin de partager leurs pratiques, expériences et savoirs.
Rencontrer cette multitude d’acteurs concernés, tels que :

  • des associations,
  • des ministères gouvernementaux,
  • des organismes nationaux et internationaux,
  • des journalistes,

  • vous permettra de renforcer vos projets en cours et à venir.
Répondre à ce message

Comment s’inscrire au FORUM DE GENEVE ?

Pour vous inscrire, vous devez :
1) Regarder les pages des conférences vous concernant pour avoir les informations nécessaires
2) Remplir le formulaire de pré-inscription disponible à l’aide de ce lien : http://www.osi-genevaforum.org/Registration.html
3) S’assurer, sous 24H, d’avoir bien reçu les instructions nécessaires (regarder dans les spams) et donc devenir membre du Forum de Genève
4) Si vous comptez donner une présentation, remplir le deuxième formulaire d’inscription et de validation.

Répondre à ce message


Posez une question

Nos partenaires

Voir également