Recherches Participatives, Sciences Citoyennes, Crowd-Innovation et Fab (...)

Atelier de Haut Niveau Voir présentation détaillée

Recherches Participatives, Sciences Citoyennes, Crowd-Innovation et Fab (...)

Atelier de Haut Niveau Voir présentation détaillée

4th Annual International Conference on Participatory Research, Citizen Sciences, Crowd-Innovation and Fab Labs for Peace and Development - 11 December, 2019, United Nations
Une Semaine de Rencontres de haut-Niveau, qui croisent les Sphères des Acteurs de la Société
Entre le FORUM DE PORTO-ALLEGRE et le FORUM DE DAVOS, la Plateforme de création et d'avancement de Projet au service de l'aboutissement de la Paix et des Objectifs du Développement Durable

Introduction

4ème Conférence Annuelle Internationale sur les Recherches Participatives, Sciences Citoyennes, Crowd-Innovation et Fab Labs pour la Paix et le Développement - le 11 décembre 2019 à l’ONU
Organized by Objectif Sciences International,
in Official Partnership with ECSA, AddictLab, FabLab DigiScope and Université Paris Saclay
PNG
in Partnership of communication with Science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. et Cité and Schweiz Forscht

(Other continental or worldwide networks, please contact us)

Merci de faire suivre aux personnes que vous connaissez dans ce domaine.

Ci-dessous l’Appel à Contribution (Call for Abstract).

Pour toute proposition de communication à intégrer au programme, merci d’utiliser le formulaire sur cette page.

Merci d’utiliser le formulaire en bas de cette page pour vous inscrire, y compris si vous voulez assister uniquement comme auditeurs.

Appel à contribution 2019 :

Conférence Annuelle Internationale sur les Sciences Citoyennes, la Recherche Participative, le Crowd-Innovation et les Fab-Labs
dans le cadre du 11ème FORUM DE GENEVE à l’ONU, du 10 au 14 Décembre, 2019
Organisation des Nations Unies, Genève, Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
Objectif Sciences International organise plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, ainsi que d’autres vacances à la montagne en suisse, ce sur de nombreuses thématiques (nature, faune & flore, drones, géologie, architecture, paléontologie...). Pour plus d’informations, suivez ce lien sur les séjours nature.

Le programme

FORMULAIRE D’INSCRIPTION
LISTE DES PRESENTATIONS
Mercredi 11 Décembre 2019

de 09:00 à 18:00

Mercredi soir, de 19:00 à 23:00 : Dîner de Networking des réseaux des Sciences Citoyennes pour la Paix et le Développement

ENTREE GRATUITE SUR INSCRIPTION (Badge d’Accès à l’Organisation des Nations Unies)
Les Présentations seront données en anglais et français. Les Débats et les questions seront organisées en anglais et français.
Menant à bien des Projets d’Education aux Sciences et de Sciences Citoyennes depuis 1992, et ayant créé les 1er séjours de Recherche Participative en 2004, l’ONG Objectif Sciences International a le Statut Consultatif Spécial auprès des Nations Unies. Active sur tous les continents, l’ONG organise tous les ans, depuis 2012, la Conférence Internationale Annuelle sur les Droits de la Nature aux Nations Unies à laquelle participent tous les Gouvernements actifs dans ce domaine, ou intéressés par les travaux. A compter de 2016, et chaque année, OSI organise également dans l’hémicycle des Nations Unies la Conférence Annuelle Internationale sur les Sciences Citoyennes et la Recherche Participative, afin de permettre aux acteurs et opérateurs de ce domaine d’échanger, de se rencontrer et de partager en direct, au niveau international le plus large.
Crowd Sourced Sciences

Les acteurs des Sciences Citoyennes qui échangent déjà aux niveaux national et continental (Europe, Amérique du Nord...) et qui désirent échanger entre eux et partager leurs pratiques et solutions, au niveau mondial, se réunissent en fin d’année à la Conférence Annuelle Internationale organisée à l’ONU.

Fab Labs / Sciences Citoyennes / Recherches Participatives

Les nombreux organismes publics ou associatifs qui sont actifs dans le domaine des Sciences Citoyennes ou de la Recherche Participative, se sont fédérés et organisés, au niveau national. Les grands acteurs nationaux, les fédérations, et les acteurs spécifiques, s’organisent actuellement au niveau international et sont appelés à se rencontrer tous les ans en fin d’année, à la Conférence Internationale sur les Sciences Citoyennes et la Recherche Participative, à l’ONU, à Genève.

Cet espace annuel de mise en commun permet aux acteurs du domaine de mettre en commun pratiques, enjeux, solutions, idées, besoins.

Votre Ressource Annuelle d’Echanges

Suite aux réunions nationales qui ont lieu localement dans chaque pays, cette Conférence Internationale à l’ONU permet aux acteurs de se mettre en concertation, ou de s’informer mutuellement, des progrès et des actions qu’ils mènent durant l’année, ou qu’ils ont en projet.

Les acteurs présents à cette Conférence sont :

  • Acteurs locaux et régionaux des différents pays
  • Acteurs thématiques, par disciplines scientifiques
  • Fédérations régionales ou nationales
  • Fédérations thématiques, par disciplines scientifiques
  • Grandes Institutions des Sciences ou de l’Education
  • Ministères gouvernementaux (Education, Recherche, Environnement, Industrie…) et associations internationales de Ministères
  • Journalistes spécialisés (sciences, environnement, éducation, développement durable…)
  • Organismes de l’ONU (UNDP, UNEP…)

Les sujets qui sont à l’ordre du jour de cette année sont :

  • Normes et référentiel d’échanges sur les Pratiques de Sciences Citoyennes entre organismes nationaux et internationaux
  • Chartes nationales et internationales de Sciences Citoyennes, exemples, projets, partages de réflexions en cours
  • Solutions de financement des actions de Sciences Citoyennes
  • Accès des acteurs citoyens aux Recherches au-delà de leur simples contributions
  • Statut administratif/législatif/reconnaissance/etc des acteurs de projets des Sciences Citoyennes
  • La Recherche Citoyennes, au-delà du numérique
  • Fonctions attendus des portails web de Sciences Citoyennes
  • Services rendus à la Science Citoyennes par les FabLab
  • Diffusion et Valorisation dans le Grand Public non impliqué
  • Road map permettant l’ouverture mutuelle des données collectées
Chambre spéciale par et pour les FabLab : FabLab pour le Développement Durable
FAB SDGs est l’initiative conjointe de macro-management de Open Science International et de Fablab Digiscope - Université Paris-Saclay pour l’alignement des activités de type fablab avec les Objectifs pour le Développement Durable.

Cet atelier de la Conférence, organisé dans le cadre de cette première coopération entre le FORUM DE GENEVE et FAB SDGs réunira des experts du réseau international des fablabs déjà alignés sur les ODD avec des acteurs en quête d’aligner leurs programmes d’activités fablabs avec les ODD. Pour cette première session, le groupe de travail FAB SDGs se concentrera sur la détection des programmes alignés existants en anticipant un appel à contribution à destination des fablabs dans le cadre du FORUM DE GENEVE 2019. Cet appel à contribution permettra également à de nouveaux acteurs d’exposer leurs nouveaux programmes d’activités - disruptifs ou non - s’alignant avec les ODD.

Nos discussion lors du FORUM DE GENÈVE porteront sur les manières de faire émerger les activités, les programmes et les personnes les plus avancés dans leur alignement avec les ODD afin d’établir des stratégies fiables de distribution des meilleurs programmes à l’échelle globale des fablabs et, au-delà, à l’échelle des lieux qui, dans le monde entier, centrent leurs activités sur les Sciences Ouvertes et les ODD.

Pour participer comme présentateur à cet atelier, il vous suffit de vous inscrire au FORUM DE GENEVE sur cette page puis de poster une proposition de présentation comme indiqué dans les informations que vous recevrez.

Pour participer comme auditeur, il vous suffit également de vous inscrire sur cette page pour participer au FORUM DE GENEVE.
FORMULAIRE D’INSCRIPTION
LISTE DES PRESENTATIONS

Programme Détaillé

Les échanges entre les parties prenantes de cette réunion auront lieu à la fois sous la forme d’une Table-Ronde entre les intervenants, et de débats avec l’audience de l’Assemblée.

Organisateur : ONG Objectif Sciences International, Genève
Président de Séance : Thomas EGLI, Fondateur d’Objectif Sciences International, Dirigeant du FORUM DE GENEVE
Opening KeyNotes Crowd Innovation : Jan Van MOLL, Head of AddictLab

Voici le Programme des 5 jours du FORUM DE GENEVE de Décembre 2019, dans lequel sont décrit les journées dédiées à la Conférence sur les Sciences pour la Paix et les Objectifs du Développement Durable.

Programme of GENEVA FORUM 2019 (Public side)

Session d’Ouverture Officielle - Mercredi 12 Décembre 14h00

Session organisée en partenariat avec ECSA, AddictLab, Science et Cité et Objectif Sciences International.

  • Points Clés
  • Remarques sur la Situation en Cours
  • Remarques sur les Concepts qui sous-tendent la Conférence

Présentations en cours de proposition pour 2019

Présentations en cours de Validation

developing mycocycle : how a citizen scientist will transform how we manage material waste"
what happens when you combine business need, environmental crisis and a 1000’s year old practice ? you develop an emerging next-generation, disruptive technology. as a business leader i never thought i’d find myself in the position of citizen scientist to be investing time and resources into the research and development of mushrooms. after decades of working in an industry whose materials are landfilled in an unsustainable manner, it was time to consider if there was a better way to treat and remediate materials so they could be diverted from landfills globally.
mycology quickly started to emerge as a leader in bioremediation of in situ environmental issues but could the same fungal species become resilient enough to tackle the bioremediation of ex situ materials containing toxins like pah, pthalates and heavy metals ? 100’s of millions of tons of asphalt based materials are landfilled annually in the united states, with an even larger amount impacting citizens globally. because asphalt and asphalt containing materials are made with carbon black products containing pah’s (a cancer causing agent), these materials are typically landfilled (closed and open) and left to degrade in 400 years or more. with issues of ground water contamination, air borne contaminants, and community growth pushing residents and landfills nearer and nearer each other, should we not consider diverting materials entirely ? and the best option after remediation of materials would be to enter them back into manufacturering—becoming a feedstock. mycocycle aims to remediate the worlds most toxic materials and impact the global circular economy in the process.
a citizen scientist, working with a trained mycologist-peter mccoy, we are developing this technology. imagine if business leaders became citizen scientist and developed technology with the lense of economic impact and scalability. imagine if we invested in r&d outside of research labs that allowed us to be nimble and unincumbered ? we would like to present the inspiration for the united nations to say that citizen scientists can come in all forms, at all stages in life, and with an ulitmate goal of developing disruptive technologies. we say nothing is impossible.
Ms. Joanne RODRIGUEZ, United States, MYCOCYCLE, LLC, HTTP ://WWW.GREENSTRUCTURELTD.COM/
Science of the Future ? – Does citizen science provide a means of monitoring water quality for the Sustainable Development Goals (SDGs) ?
Citizen science has been suggested as a cost-effective approach to routine environmental monitoring and has received significant interest from the scientific community in recent years. Citizen science may be described as research carried out by members of the public with the aim of gathering scientific information at a scale that might not be possible with professional scientists alone. Indeed, the recent availability of relatively inexpensive water quality monitoring field equipment to emerging citizen science networks suggests great potential for increased spatial coverage far beyond that of traditional, laboratory-based monitoring networks. However, despite general recognition of the potential utility of citizen science in water quality monitoring for example, challenges remain with regard to the incorporation and acceptance of citizen science as a means of producing reliable scientific data that can be used to support decision making around environmental management. This research addresses whether citizen science is a viable means of supporting the UN SDG Indicator 6.3.2 for determining whether waterbodies have good ambient water quality. The research presented examines whether field investigations conducted using citizen scientists can produce high-quality data comparable to that of professional scientists on water quality parameters associated with monitoring methods under SDG Indicator 6.3.2. To this end, the results generated by a group of 30 potential citizen scientists, sampling water quality in “at-risk” Irish water bodies, are compared to those produced in parallel by a professional scientist and professional water quality laboratory analyses. Finally, we discuss how citizen science can have a role in supporting capacity development for the UN Sustainable Development Goal 6 on Clean Water and Sanitation.
Ms.Lauren QUINLIVAN, Ireland, UN Environment GEMS/Water Capacity Development Centre, https://www.ucc.ie/en/gemscdc/
Sciences participatives et approches spatialisées : quelles médiations ? Découverte d’outils de l’unité de recherche Territoires SCREEN PRESENTATION
L’espace vécu, les paysages, les territoires sont des dimensions au cœur des thématiques ou des approches théoriques de nombreux projets de recherche en lien le changement climatique et la protection de l’environnement. Une des difficultés que cela pose concerne la capacité des chercheurs à dialoguer avec la société sur ces dimensions spatiales et à rendre les citoyens acteurs des changements en jeu. Nous présentons ici un certain nombre de démarches méthodologiques et de postures de recherche en sciences participatives qui visent à surmonter cet écueil. Au travers d’exemples variés traitant de l’agroécologie, des risques sanitaires ou de la gestion d’espaces naturels, nous montrerons comment les jeux sérieux, les cartes mentales ou encore un wiki spatialisé permettent aux citoyens de contribuer à la science
Mr. Sylvain DERNAT, JOHANY François, INRA, France,Territoires research unit, http://www.inra.fr/
Impact socio-économique de la budgétisation participative : le cas de l’Ukraine
La budgétisation participative en tant que mouvement mondial est à la hausse. Son idée de base est que les membres d’une communauté locale décident où affecter les fonds publics. La littérature suppose qu’elle apporte de nombreux avantages : d’une qualité de vie supérieure à une activité économique locale plus dynamique et à un meilleur partenariat public-privé. En Ukraine, en l’espace de trois ans, près de 120 communautés ont déjà mis en place une forme de budgétisation participative permettant d’évaluer son impact. La recherche proposée vise donc à identifier les cas les plus contrastés de mise en œuvre de la budgétisation participative et à évaluer son impact socio-économique sur les communautés locales. Les activistes de la société civile et les autorités peuvent utiliser les résultats de cette étude pour recommander une mise à jour de l’existant ou la création de nouveaux modèles de budgétisation participative, qui ont prouvé leur fort impact positif en tant que bonnes pratiques
Mr. Dmytro KHUTKYY, Ms.Kristina AVRAMCHENKO, Reanimation Package of Reforms, Ukraine, https://rpr.org.ua/en/
L’apport du design et de l’architecture
Cet intervention a pour objectif de présenter l’apport fondamental du design et de l’architecture aux thèmes du forum. L’intervention sera deidcato pour illustrer quelques questions spécifiques au moyen d’images et de projets de réalisations.
Mr. Roberto ZANCAN, HEAD-Genève, Switzerland, https://www.hesge.ch/head/


Présentations ayant eu lieu en 2018

Présentations validées

Project Discovery Exoplanets
Project Discovery Exoplanets - a collaboration of MMOS, the University of Geneva and the massively multiplayer online game EVE Online - has been one the most active citizen science project in the recent years. It is a new paradigm : integrating scientific microtasks in major videogames as a seamless gaming experience. Come and hear about what science can gain from such collaborations and how to make a successful integration of games and science.
Mr. Attila SZANTNER, Switzerland, MMOS, http://mmos.ch/
Policy Brief : "Unleashing the Potential of Citizen Science as an Educational Tool towards the Sustainable Development Goals."
In this presentation, we will present you the main ideas of our policy brief, assessing the potential and challenges of citizen science for education and how it can contribute to achieving the Sustainable Development Goals (SDGs). While educational programmes can address specific challenges across almost all of the 17 SDGs, this brief focuses on how citizen science can equip learners with life-long skills, knowledge, and attitudes that foster change-makers, as a direct contribution to SDG 4, Quality Education. For the case of Biodesign, we demonstrate the role that educational practices developed around citizen science can have by presenting a selection of inspiring initiatives currently taking place throughout Europe. In this way, this policy brief aims to support decision makers in education and science policy, including the European Commission, national and state Ministries and other stakeholders in integrating these non-traditional educational practices into existing funding schemes, education policy and curricula towards a more meaningful, transformative learning and teaching.
Ms. Imane BAÏZ, France, CRI / Université Paris Descartes, https://cri-paris.org/
RovOLA : un ROV pour l’étude des populations de poissons des lacs péri-alpins POSTER
Les poissons des lacs péri-alpins présentent une forte biodiversité, jouent un rôle majeur dans le fonctionnement de ces écosystèmes et sont le reflet de leur état de santé. Ces peuplements se composent d’une part importante d’espèces autochtones et présentent un fort intérêt socio-économique (importantes pêcheries amateur et professionnelle), patrimonial et scientifique.
Le projet RovOLA est un projet né de la rencontre entre un Fab lab, le « Fablac » et l’UMR CARRTEL (Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques, INRA - USMB) qui consiste à construire de façon collaborative un véhicule sous-marin téléguidé (ROV). Equipé d’une caméra haute-résolution et d’un système d’éclairage à rendement élevé, téléguidé à partir de la surface, ce robot sera adapté aux besoins des chercheurs afin d’étudier les populations de poissons, en particulier les sites de pontes. Le ROV permettra de prendre des vidéos, et en fonction des recherches menées, il pourra être équipé de différents dispositifs d’échantillonnage (pour la collecte d’eau, d’œufs de poissons, de sédiments…) et de capteurs. RovOLA a également une portée éducative car il sera employé comme outil de sensibilisation dans les écoles aux enjeux environnementaux actuels des écosystèmes lacustres
Ms. Chloe GOULON, UMR CARRTEL, INRA – Université de Savoie Mont Blanc, Thonon, France, https://www6.dijon.inra.fr/thonon/
L’Aragon déploie l’Agenda 2030 grâce à l’engagement des citoyens
Le gouvernement d’Aragon, en Espagne, assume le mandat de l’ONU pour coordonner les stratégies régionales d’innovation avec les agendas des objectifs de développement durable. La mise en œuvre de chacun des objectifs de développement durable nécessite des actions globales avec toutes les parties, ainsi qu’une approche transversale de multiples secteurs. Pour mettre en œuvre l’Agenda 2030, la présidence de la région a déployé EBRO2030, le plan d’innovation durable et responsable. Dans le cadre de ses activités, EBRO2030 vise l’engagement de toute la société aragonaise, ainsi que la valeur ajoutée de l’élaboration de politiques et de conseils scientifiques fondés sur des preuves. À la confluence des deux vecteurs, société et science, nous avons la science citoyenne. Il existe des preuves récentes, et importantes, de la nécessité de stimuler les projets de science citoyenne pour sensibiliser, mettre en œuvre et contrôler les politiques (par exemple, les politiques environnementales). Mais les plans axés sur la recherche ne suffisent pas pour mettre en œuvre l’Agenda 2030. En fait, il est nécessaire de prendre un certain nombre d’actions au niveau régional impliquant tous les agents sociaux, universitaires, politiques ou économiques. En plus, des alliances avec d’autres organismes publics aux niveaux local, national et international sont également nécessaires.
Cet exposé présentera les principaux éléments du programme Ebro2030 ainsi que les dernières évidences sur l’impact de la science citoyenne et de la recherche ouverte sur les ODD et sur la transformation des institutions.
Mr. Fermin SERRANO SANZ, Government of Aragon, Spain, http://www.aragon.es
Dans le sillage des Astyanax au Mexique
"Dans le sillage des Astyanax…" est un projet de recherche participative mené en collaboration avec les équipes du CNRS de Gif-sur-Yvette visant à l’étude des population du poisson ‘Astyanax mexicanus’ qui a la particularité d’avoir deux morphotypes, l’un de surface et l’autre cavernicole, en faisant un modèle idéal pour la recherche sur l’évolution, notamment d’un point de vue génétique.
Les participants à ce projet sont partis cet hiver au Mexique pour aller directement dans les grottes et les rivières où vivent ces poissons afin de récolter des données sur leur habitat ainsi que des échantillons d’ADN.
Les résultats ramenés sont actuellement en cours de traitement au CNRS.
Mr François LAMBERT, 17 ans, Participant des Séjours de Sciences Participatives OSI WILD ATTITUDE, France, www.vacances-scientifiques.com
LA NATURE EST OPEN SOURCE
Même si l’internet des objets semble être incontournable dans un monde globalisé, seulement très peu de personnes ont réellement accès à ces technologies. C’est pourquoi depuis 2014, La Cool Co développe des dispositifs électroniques Open Source pour faciliter la compréhension et la fabrication personnalisée d’objets connectés dans le but de mieux comprendre la biologie, et notre monde environnant.
De l’expérimentation "Do It Yourself" sur le terrain en Afrique, en passant par des formations Makers aux Etats-Unis, La Cool Co a toujours soutenu l’accès à la connaissance et son partage, par la production de produits et la mise à disposition de solutions open-source pour accompagner les scientifiques, les entreprises et les particuliers de la société civile à s’approprier des systèmes techniques complexes, et faire émerger des données encore inexistantes pour favoriser la compréhension de notre Terre-Mère.
"Nature is Open Source" est moins un slogan marketing qu’un appel à la prise de conscience pour chacun d’entre nous, à un niveau individuel ou communautaire, puisse participer à cette nouvelle mais indispensable societe humaine unie dans l’intérêt commun.
Mr. Antoine BERR, OSI - La Cool Co, France, http://lacool.co
Des Puces sur le terrain !
L’objectif pédagogique de "Puces sur le terrain" était d’initier ou de développer les compétences en informatique et en électronique des participants. Le séjour s’inscrit dans un contexte scientifique concret. En effet, OSI Mexique, associé au CNRS, doivent étudier l’environnement du poisson "Astyanax Mexicanus", celui-ci, une fois "piégé" dans les grottes, a évolué différemment de son homologue vivant dans les rivières. Pour cela, nous avons créé un dispositif capable d’effectuer des relevés de différentes données dans l’environnement des grottes mexicaines qui évolue beaucoup. C’est donc dans ce cadre-là que nous avons effectué différentes activités permettant de concevoir ce dispositif.

Les différentes phases du projet furent :
- Sensibilisation : Envoi par voie postale d’une carte comme point de départ d’un jeu de piste numérique permettant aux participants de prendre connaissance du dossier présentant le camp de vacances.
- Contact : Jeu de rôle mettant les participants face à des problèmes liées à l’économie, les technologies et l’écologie. Le but étant d’inciter les jeunes à proposer des solutions.
- Découverte : Cette phase s’est décomposée en deux parties. La première partie a consisté à construire, à partir des composants de bases, des petits projets liés à l’électronique. La deuxième partie a visé à leur apprendre les bases de la programmation par l’utilisation d’associations de blocs à glisser au sein d’un programme.
- Approfondissement : Construire des circuits électroniques plus complexes commandés par des programmes informatiques sur Arduino
- Projet : réalisation de deux prototypes d’enregistrement de données
- Retransmission : présentation informatique de leur séjour et de leurs projets

L’objectif initial a bien été atteint par les participants et l’industrialisation des prototypes réalisés par les éducateurs scientifiques après le séjour va permettre aux chercheurs du CNRS d’emmener 3 boitiers de relevé de données lors de leur prochaine expédition dans les grottes Mexicaines.

Les Participants des séjours de Sciences Participatives OSI CHIP HACK’ADEMY, France, www.vacances-scientifiques.com
Le Programme de Recherche Participative PANTHERA, retour sur 13 ans de Sciences Citoyennes
12 ans au service de la panthère des neiges.
De l’etude scientifique, a l’implication des populations locales, en passant par l’éducation a l’environment, OSI-PANTHERA est une aventure humaine et naturaliste en perpétuel mouvement.
Mr Bastien CHAIX, Co-Responsable du Programme de Recherche OSI PANTHERA, Kirghizstan, www.osi-panthera.org
Sciences Participatives en Paléontologie
Paleozoïc est un jeune programme de paléontologie, né en 2014 autour d’un partenariat entre le Museum d’Histoire Naturelle de Genève et OSI. Basé sur un projet de recherche participative au cœur des Alpes suisses, le programme a ouvert un séjour d’initiation et de découverte dans la Drôme pour les plus jeunes. En 2019, nous espérons en plus de ces séjours, démarrer une expédition dans le sud de l’Angleterre.
Mr Christophe GIRONIS, Responsable du Programme de Recherche Participative OSI PALEOZOIC, France, www.vacances-scientifiques.com

Présentations en cours de Validation

Pas de Présentations en cours de Validation pour le moment

Autres présentations potentielles

Education for citizen engagement in science and societal innovation
Université de Lyon has been running Science Shops since 2013. Since, working with university students, researchers and civil society organisations has allowed the successful implementation of various projects, linking these stakeholders together to work and aspire for a better society. To further equip students, researchers and organisations about the importance to work together, Université de Lyon has the aim of giving proper education and training to all the stakeholders. How to set up these trainings and how to reach all stakeholders is a challenge. The presentation will give a critical and constructive overview on what has been done and how to further embetter these trainings.
Ms. Shailaja BAICHOO, France, Université des sciences de Lyon, http://boutiquedessciences.universite-lyon.fr/
Spurring up research through a collaborative research platform : Seintinelles
Cancer is a tangible reality for all of us. 14 million new cases of cancer are diagnosed every year in the world, and it is estimated that these numbers will increase by 70% in the next 20 years (1). In France, 385,000 new cases are diagnosed each year (2) : one in four people will have cancer during their lifetime. Hence, we are all concerned, and it would be beneficial for all, whether directly or indirectly, if tomorrow the illness were better covered and more easily curable. So-called personalised medicine is a hope in cancerology. In order for it to truly be effective for patients, an adapted combination must be identified between a type of cancer, a treatment and a patient. Doctors and researchers must therefore have access to a significant amount of data, to be able to predict how such or such a treatment will operate on such or such a type of cancer, and to adapt it to each individual. This can only be made possible thanks to the civic action of the community as a whole. There will be no personalised medicine without strong collective action. Furthermore, as new technologies have become a strong part of our lives, they are also taking on a role in health and research. The potential and the stakes are there. Researchers used to be technically limited when it came to analysing the data available to them. Today, their analytical potential has increased : what once took months, even years, sometimes takes less than 24 hours nowadays, such as decoding the human genome, for instance. Today, researchers are able to analyse great quantities of data very quickly, namely thanks to technological advances and the advent of digital technology in the health field. But paradoxically, they have a shortage of data at their disposal to do so. Indeed, the recruitment process of participants in a study is long, slow and costly. Each year, hundreds of cancerology research projects are financed in France, yet some never succeed or are heavily delayed, due to a lack of volunteering participants, and despite researchers having gathered the necessary funds and authorisations. This is where the contribution of the general public steps in. By volunteering to make their data available to researchers, they can contribute to accelerating the research process. A recent study has shown that 64% of citizens would be willing to take part in a research project involving their own pathology or that of their loved ones (3). Yet, a dearth of information on the possibility of being involved in key research issues can be felt : Who can one turn to ? How to proceed ? We were aware of two populations, researchers and the general public, who each needed the other, yet had no canal at their disposal to enable them to collaborate more efficiently, to make advances in cancer research. This observation planted the idea of Seintinelles (4) : the first collaborative research platform on cancer in France. Seintinelles is a non profit-making charity under the French law of 1901, supported by the ARC Foundation, the National Cancer Institute and the Chantelle lingerie firm. Its mission is to accelerate the research process by enabling a closer collaboration between the field of research and civil society, whilst increasing all at once quantity, quality and variety of data made available to researchers. The platform launched in 2013 as a first step to this collaboration enabled over 15 research projects on all forms of cancer (and not only breast cancer) to come to fruition, and approximately 17,000 volunteers, men or women, ill or not, to come forward. Whereas recruitment formerly took researchers months to complete, today it only takes a few weeks, even a few days, thanks to the active participation of the general public. References. 1. World Health Organisation, 2012 2.National Cancer Institute. Epidemiology of cancers. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers, 2015 3. Ipsos Sopra-Steria Research survey ; May 2016 4. Seintinelles.

Mr Fabien REYAL, France, Association Seintinelles, http://www.seintinelles.com/

Networking for Sustainability : Challenges and Opportunities from Sparkling Science
Sparkling science is a participatory research program in Austria with the specific characteristic : scientistis work side by side with young people in current scientific research projects. As junior colleagues schoolchildren take an active part of the research project, introduce important suggestions into the research approach, collaborate in the conception and conducting of investigations, conduct polls, collect data, interpret it together with the researchers and present the results in creative ways as Science Slams, animated movies, songs…

Challenges and opportunities will be shown from the case of two Sparkling Science projects “Landscape and You-th” (2012-2015) and “BreadTime” (2015-2016) : the challenges and opportunities for the research partners, the meaning of reflexion, specifics of data production and evaluation, characteristics of presentation of results.
“BreadTime” focuses on the cultural sustainability and the manifold agricultural and manual practices of the cultivation and processing of grains and the production of bread.

The project “Landscape and You-th – Tracing Flax” focusses on the relationship between local knowledge, landscape and regional identity on the basis of cultivation and manufacturing of the plant flax.

In both projects students from Secondary lower schools and the Secondary upper schools were instructed in the method of oral history and interviewed elder locals about the traditional cultivation. Several media products and performances, like an app, a documentary film, a RAP song… should enhance landscape awareness and sustainable tourism in the region and offer added value for all stakeholders.

Mrs Andrea Sieber, Alps-Adria-University Klagenfurt, Austria, www.uni-klu.ac.at

From a scientific squat to publications in 8 years : Feedbacks from the French Open Lab initiative LA PAILLASSE
While laboratories still are a scare resource for project leaders and joining research effort is unreachable for most citizens, La Paillasse created a fully equipped Open laboratory from second hand equipement opened to everyone in a squat in 2011.
Hosting 40 projects per year as startups, associations and individuals in a 750m2 lab in the center of Paris, 400+ free events/year related to science and tech and new formats of open source collaborative research programs in epidemiology in collaboration with industrials, accompanying the creation of open labs through the world and participating on workgroups with the French ministry of research La Paillasse is experimenting and documenting new ways for academicians and citizens to cooperate.
Experiences of success and failures in diffusion of Open labs and Open science will be discussed.
Mr. Marc FOURNIER, France, La Paillasse,http://www.lapaillasse.org/
STEAM - an all encompassing approach to education
We need to to encourage people to view STEM differently, to perceive Science, Technology, Engineering & Maths as a set of tools with which to create, design, troubleshoot, innovate, and imagine. We want STEAM learning to expand non-linearly and nurture a culture of multidisciplinary disruptive innovation through the power of inspiration and creativity.

We need to nurture an international network with global reach because the challenges we need to solve are global. STEAM needs to be fostered everywhere to catalyze human progress worldwide.

Dr Niamh Shaw, Function (Core), Ireland, www.functioncore.io

Combining Arts and Citizen Science - Mobilising participation
Citizen science approaches have become increasingly popular and embedded into data collection methods and participatory research. Our NGO (Bristol Natural History Consortium) has been working over the last 10 years on developing major public-facing activities that bring together tourism, heritage studies, and the arts alongside citizen science activities and educational activities. What new types of thinking and participation can we encourage through new research methods ? What special opportunities does the arts provide for engaging people with the natural world ? We look forward to sharing new ideas, practical activities, robust audience research and evaluation, and proposals for new collaborative international activities.

Mrs Savita Custead, Bristol Natural History Consortium, United Kingdom, www.bnhc.org.uk

Recherche participative organisationnelle : guide de pratique
La recherche participative consiste à effectuer des recherches avec les participants plutôt que sur eux. Ces derniers sont donc des partenaires de recherche. Ancrée dans les travaux de Kurt Lewin sur la recherche-action, et ceux de Chris Argyris sur l’apprentissage organisationnel (action science), la recherche participative organisationnelle (RPO) est une forme de recherche participative où les partenaires de recherche sont des universitaires et des membres des organisations impliquées. La RPO combine des méthodes de recherche quantitatives, qualitatives ou mixtes avec l’action afin d’améliorer les pratiques, les services et les politiques en soins de santé. Au sein des organisations de santé, la RPO est utilisée pour mettre en pratique des changements en répondant aux défis, en résolvant des problèmes cliniques et non cliniques, ou en développant et en mettant en œuvre des innovations ou des interventions. Elle peut également renforcer les compétences des professionnels de la santé et contribuer à leur développement professionnel et à la satisfaction des patients. Selon la RPO, les organisations partenaires recueillent des données concernant leur pratique et les utilisent pour réfléchir, comprendre et découvrir des savoirs. Par exemple, la RPO peut être appliquée pour développer une pratique réflexive et entraîner un apprentissage organisationnel Basé sur une revue de littérature systématique et validé par des experts dans le domaine, nous avons une guide de pratique de la recherche participative organisationnelle

Mrs Paula BUSH, Canada, Quebec-SPOR SUPPORT Unit, McGill University, http://unitesoutiensrapqc.ca/

Collaboration of Civil society with National Statistic Offices in Geo Data for a real Data Revolution
The Post-2015 Development Agenda and the Data Revolution raises many opportunities and challenges, such as the innovative use of modern technologies by citizenry in data collection and data presentation with the arising new data sources for official statistics. More recently, the UN World Data Forum was hosted in South Africa under the guidance of the United Nations Statistical Commission with special focus on Development Statistics. Among other objectives, this Forum addressed the intensification of collaboration between governments and civil society stakeholders all around the world. As civil society representatives, we learned from this experience that many governments are truly interested in civil society data base projects. Many NSOs expressed a growing interest in the Openstreetmap (OSM) geodatabase, although some are reluctant and intrigued about how to use data and how to partner with this kind of projects.

On the other hand, many worried government agencies around the world are seeing how their shrinking budgets call for a change in processes, among others for data collection. They are also intrigued about how to use these data and how to work with these civic tech groups, although they may accept that the use of external collaboration can be a great tool to their sustainable development data collection needs. Some have already accepted the assistance and contributions from civil society and other stakeholders, in particular to fill gaps on census coverages and SDG indicators. In this regard, the STATS UP project http://marketplace.data4sdgs.org/resources/stats-filling-statistics-gap-sdg-dissagregating-grassroots-help-nsos aspires to contribute to these needs bringing more allies into the SDG indicators production and census rounds, taking advantage of the effectiveness of the open source and geo open data platforms.

The moment to enhance this collaboration between Statistical Offices and civic tech groups is just right in the case of geo open data. The use of new geodata means a great opportunity for local territories to be represented in a greater scale by means of data collection, leveraging a more human scale approach to assure equality in the attainability of sustainable development goals (SDG) . Probably this is because open geodata offers a richer value to address all tiers, especially 2 and 3 level indicators. They can certainly enhance the SDG dialogue in a more “visible” and direct way. For instance, addressing Goal 3.2 asks to “end preventable deaths of newborns”. This goal claims to know and share globally the “where” of health care services, including midwives, are located and what quality of attention they offer, including distances and available means of transport for the assistance to child birth. The more visible local issues are, the easier to tackle they can be. Other many spatial objects can be found in each of the 17 Goals.

This presentation will condense the conclusions of the UN Data Forum that may need civic tech collaboration and will explain how collaboration can be more efficient based on global agreements to collaborate with governments. It will also portray the Stats Up project of citizens collecting data for the National Statistic Offices in selected countries using indicators and visualizations to illustrate. The lecture will also explain how to work out agreements with public data organizations filling identified gaps in the SDG indicators production and census coverages in candidate countries.

Finally, when possible. it will draw lessons about challenges and opportunities for citizenship to collaborate with governments and statistical offices.
Mr Javier Andres Carranza Torres, GeoCensos Foundation, Bolivia, https://youtu.be/9cfdYdQHZVY


Proposer l’abstract de votre Présentation

Utilisez le formulaire ci-dessous


Formulaire d’Inscription à l’événement

ACCESS GRATUIT AVEC PARTICIPATION AUX FRAIS (REPAS DE NETWORKING etc) – UNIQUEMENT AVEC LE BADGE D’ACCESS – INSCRIPTION NECESSAIRE AUSSI TÔT QUE POSSIBLE POUR QUESTION D’ADMINISTRATION : MERCI DE NE PAS ATTENDRE POUR VOUS INSCRIRE

You can attend physically or contribute remotely (web conference, forums...).

To be authorized to enter inside the United Nations Building, you have to fill this form, and follow the information you will receive. Don’t wait to fill this form, as we will not be authorized to ask for an emergency access pass for you.

To receive all the information to decide to which part of the event you want to subscribe and to receive your Access Pass to United Nations, just fill these short questions below.

Once you have submitted your information request, you will immediately receive an email with detailed information (please check your spam folder).

Links in the email will allow you to confirm your participation to this year’s Geneva Forum.

if you use a same e-mail for 2 or more people, nobody of you will receive access pass, as each e-mail is dedicated to one access pass

Confirm your email address please : Please pay special attention to ensuring your email address is correct. Otherwise you will not be able to confirm your registration later.

We may need to send you texts when deemed necessary. Please indicate the country code as well (only figures and spaces, no comma, dash, brackets or other special characters)

If you want to receive more information, please tick the Networking Diner that intereest you. You may subscribe later. One or more answers possible.

Please click on the button "SUBMIT" only ONE TIME and allow the server some time in order to register your answers.

Please keep in your documents the information that will be shown on the results page after clicking the button "SUBMIT".

Be aware that if the results page doesn’t appear in 10 seconds, one of the question of the form is requiring a correction or an answer.

Témoignages

Par Imane Baïz

J'ai beaucoup apprécié la diversité des profils parmi les intervenants et le public, aussi bien en termes de disciplines que de catégories d'âge. Echanger avec les jeunes bénéficiaires des programmes de sciences participatives a été pour moi une des plus belles expériences de ce Forum !


Déposer un témoignage

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également